Forces et faiblesses

Forces et faiblesses

Une région pilote

Là où elle assure !

En intelligence économique, grâce à son Comité stratégique d’intelligence économique territorial.

En silver économie : la Normandie, 1re Silver Région de France

En mobilité électrique :

  • 1re région en Europe à concrétiser un service expérimental de véhicules autonomes, ouvert au public, sur le Technopole du Madrillet, à Rouen (76) et à Vernon (27). Un projet de liaison Vernon-Giverny (27) verra le jour en 2021
  • Fabrication de moteur électrique nouvelle génération de Renault sur le site de Cléon - 76 (à partir de 2021)
  • Positionnement de l’axe Seine pour l’accueil d’unela future giga-factory Airbus des batteries

En industrie : 1re région industrielle de France :

  • 20,3% de la valeur ajoutée
  • 200 000 salariés > 3e place pour la part des salariés industriels

En fac !

  • Normandie université, une des seules universités françaises à avoir intégré le Top 1 000 des meilleures universités du monde (classement The world university rankings 2019)

En ouverture à l’international :

  • 6e région pour le commerce extérieur
  • 35% du PIB consacré à l’export
  • Région leader dans les exportations des produits agricoles, chimiques, pétroliers et pharmaceutiques
  • + de 500 entreprises aux capitaux étrangers installées en Normandie

En trafic fluvial

  • 1/2 du trafic fluvial national sur la Seine

En cheval

  • 1re région pour l’élevage
  • 1re région pour la pratique de l’équitation
  • 1re région en recherche équine et formation
  • Hippolia, unique pôle de compétitivité dédié à la santé équine en France

En médicaments

  • Le Havre, 1er port français sur le marché des médicaments (35 000 EVP traités en 2017)

En flacons... de parfum

La Normandie pôle mondial du flaconnage

En chimie

  • 1er producteur européen de fertilisants
  • 2e région française en chimie médicinale
  • 2e secteur industriel exportateur

En hydrogène

La Normandie labellisée « Territoire Hydrogène » en 2016

En gomme d’accacia / gomme arabique

La Normandie, capitale mondiale de la star des gélifiants, grâce à Alland et Robert, n°2 mondial de la production, installé à Saint-Aubin-sur-Gaillon (27)

Forces et faiblesses

La Normandie in and out

Ce qui lui sourit / Ce qui la contrarie

Ce qui lui sourit !

Une position stratégique d’interface entre Paris-Ville-Monde et Londres.

C’est LA porte d’entrée maritime du Grand Paris grâce à Haropa, « Harbour of Paris » et la Vallée de la Seine : une interface économique stratégique Paris-Seine-Monde.

Un statut enviable de porte d’entrée du monde en Europe.

Une pole position nationale en matière de façade maritime (650km de côtes), face à la mer la plus fréquentée au monde (22% du trafic mondial passe par la Manche).

Une réserve foncière immédiatement disponible pour accueillir du développement.

Une densité relative de 150 hab./km2 dans le triangle Rouen-Caen-Le Havre, contre + de 1 000 hab./km2 à Rotterdam.

De grandes filières industrielles bien structurées à disposition :

aéronautique, énergies, agroalimentaire, chimie, maritime...

Une aura de star : c’est la région la plus connue au monde après la Californie !

Une bonne étoile avec le Mont-Saint-Michel, 2e monument historique national.

Un portefeuille d’investissement industriel, logistique et portuaire bien garni.

Une des régions françaises les plus fécondes dans une Europe vieillissante :

un réservoir de jeunes qu’il faut savoir retenir.

Ce qui la contrarie !

Amour sans retour… Un fossé entre le désir et la réalité des liens et des interactions avec la Capitale.

Mal des transports… Un bon maillage autoroutier mais un réseau ferré obsolescent, en cours de modernisation cependant.

Une démographie à la peine, avec :

  • des villes qui se vident de leurs habitants,
  • un solde naturel négatif. Depuis 2018, les Normands se rendent plus au cimetière qu’à la maternité, la Normandie vieillit !
  • des jeunes diplômés qui partent (5 000 diplômés du supérieur environ).

Une aspiration de ses forces vives par la région parisienne avec de + en + de « navetteurs » qui se rendent quotidiennement à Paris pour travailler (confirmation étude INSEE en 2019) -

le risque d’une « Normandie parisienne » ? >

Des dossiers stratégiques qui avancent à pas de fourmi.

Des freins du côté des institutions pour se fédérer autour des projets et s’accorder sur leurs résolutions.

La pauvreté qui gagne du terrain…

  • + de 14% de la population normande en précarité
  • [ *+ 10% à 12% de personnes pauvres chaque année, qui frappent à la porte des associations caritatives,
  • 480 000 hab. perçoivent moins de 1 000€/mois (soit l’équivalent de la population de la Manche).

La menace de submersion marine pour 122 000 habitants

Cartes des Zones potentiellement sous le niveau marin, en Normandie
Cartes des Zones potentiellement sous le niveau marin, en Normandie
Source : Insee analyses n°87 (07/12/20)

Egalement dans le pack